You are here

Un pont roulant sur pneus

Le portique est piloté depuis le sol.  Il est destiné à soulever les conteneurs sur les ports.

Le siège français de l’entreprise finlandaise Konecranes se situe à Boigny-sur-Bionne, dans l’agglomération orléanaise, où travaillent trente des 180 salariés français (11 800 au niveau international).

L’entreprise, spécialisée dans le levage, voit son chiffre d’affaires progresser de 10 à 15% par an, selon le directeur général France Jean-Maxime Guhur. 50 millions d’euros pour un chiffre mondial de 2,1 milliards d’euros. « Une activité vente d’équipements satisfaisante, compte tenu du contexte. Et une activité services, c’est-à-dire maintenance et entretien qui se comporte très bien », confie-t-il.

Vidéo et laser

Cette activité est alimentée, chaque année, par le lancement de nouveaux produits. Le dernier en date s’appelle le Boxhunter.

Il s’agit d’un pont roulant sur pneus destinés à décharger les conteneurs, sur les ports. Déjà sur le marché, il n’a pas encore fait l’objet de commandes en France.

Jean-Maxime Guhur explique que ses innovations rentent le portique attractif. L’opérateur n’a plus à monter dans une cabine en haut du pont (rendu, de ce fait, plus léger). Il a désormais les pieds sur terre et la cabine est au niveau du camion.

Des caméras vidéo sont installées de part et d’autre du portique. L’opérateur dispose d’un écran graphique sophistiqué, ce qui améliore la visibilité, selon le directeur général. Le Boxhunter repose aussi sur une technologie laser avancée. Il a nécessité un important travail de développement.

L’engin peut soulever plus de quinze conteneurs par heure.

Carole Tribout – La République du Centre, 14 mai 2014
 

PDF